Festival culturel : Que préparent les Fondonera ?

  • Ajouter le 15/09/23
  • 0 Commentaire
  • 594
  • Rédigé Par MenouActu    


  • Mis a jour 15/09/23 à 6:16

Depuis plusieurs semaines, la Menoua est envahie par une déferlante de communication autour du premier festival Fondonera prévu en 2025. Jamais un événement aussi lointain n'a été préparé si tôt. Preuve sans démonstration du grand sérieux et de


l'importance majeure que les Fondonera et leur Roi, accordent à cet événement.

S'il y a aujourd'hui une certitude irréfutable, c'est que le festival Fondonera (Foondoumbing 2025) n'est pas un suivisme moutonnier dans une Menoua qui regorge une pléthore d'événements du genre.  


Cela aurait été du suivisme qu'il aurait été annoncé pour fin 2023 ou 2024. Mais les Fondonera semblent vouloir faire les choses différemment et faire de ce festival une référence.


On est alors tenté de se poser cette question : Que prépare Fondonera ?


La réponse pourrait se trouver chez Louis Séverin Bouna. Cette élite qui sait manier aussi bien le bâton que la carotte, estime que ce festival <<est une aubaine, un stimulateur de notre retour aux sources. >>


Voilà donc qui pourrait justifier cette forte préparation en amont, plusieurs années avant le lancement des hostilités.


Et la commission d'organisation mise sur pied par le Roi des Fondonera semble avoir compris l'enjeu majeur de cet événement qui pour sieur Severin Bouna, viendra mettre un terme << à la mort lente mais sûre>> des rites et traditions de ce peuple.  


Le festival Fondonera prévu pour 2025, n'est donc plus une simple balade touristique et culturelle au yeux du peuple Fondonera, mais un défi qui se veut <<générationnel >> pour le professeur Assontsa Robert.  


L' année 2025 est également un grand rendez-vous politique au Cameroun, qui annonce de grands bouleversements. Le peuple Fondonera sera-t-il emporté à travers son festival par cette vague de changement et de renouveau, pour vivre son propre renouveau culturel ? Seule l'histoire nous le dira.


Par Cyrille De Fopossi pour le journal citoyen MenouActu 


.