Dschang : Il se suicide à 16 ans en laissant une lettre.

  • Ajouter le 19/09/23
  • 0 Commentaire
  • 1281
  • Rédigé Par MenouActu    


  • Mis a jour 20/09/23 à 8:49

Le jeune Ndongmo Ange Pavel n'aurait pas apprécié les réprimandes faites par sa mère, après une fugue d'une semaine du domicile familial pour le village de ses parents. La triste scène se déroule à Nzembing, non loin du Lycée Bilingue de Dschang


Lisez aussi: Épidémie de Poliovirus: Le premier tour de riposte nationale débute ce 22 Septembre
Cette première campagne de vaccination gratuite organisée par le gouvernement camerounais au profit des enfants âgés de 0 à 5 ans, s'étendra du 22 au 24 Septembre prochain. Cinq régions sont concernées, notamment la région de l'Ouest Cameroun et près de deux millions (2.000.000)  d'enfants,  bénéficieront d'une prise en charge gratuite pour prévenir cette maladie contagieuse, paralysante et tueuse.
Cliquez sur ce lien https://www.menouactuweb.com/article/%C3%89pid%C3%A9mie-de-Poliovirus-Le-premier-tour-de-riposte-+1653 pour lire notre article

 Vendredi 08 septembre 2023, Ndongmo Pavel se rend au village de ses parents, sans informer les siens. Il y passera une semaine. De son passage au village, l'élève en classe de 4ème dans un collège de la ville aurait été battu pour avoir volé l'argent et les vêtements de son cousin. Une semaine après sa fugue, il regagne le domicile familial, notamment le dimanche 17 septembre 2023. C'est alors qu'il reçoit des reproches de sa mère qui exige de lui de changer de comportement et de se mettre au pas.

 

Pavel ne supportera certainement pas ces reproches au regard de la lettre laissée sur la table du salon principal et decidera un jour plus tard, soit le mardi 19 septembre, de mettre un terme à ses jours,  suspendu à la charpente du domicile familial sur une épaisse corde de moustiquaire, dans la chambre extérieure.  C'est à son retour du marché que la génitrice du jeune homme va faire la triste découverte. Il était alors 11h 45 min. Ce sont les violents cris de dame Tsafack Victorine qui alerteront le voisinage.


Le Procureur de la République qu'accompagnaient le Commissaire du deuxième arrondissement de Dschang, et un médecin légiste ont immédiatement effectué une descente sur les lieux pour s'enquérir de la situation et constater le décès.


 Le corps a été remis aux membres de la famille pour inhumation sous le regard abattu, d'une mère inconsolable.


Cyrille de Fopossi, MenouActu.

.