Affaire Fotetsa : Les Chefs Supérieurs de la Menoua se divisent

  • Ajouter le 22/02/24
  • 0 Commentaire
  • 1102
  • Rédigé Par MenouActu    


C'est un nouveau rebondissement qui semble naître dans la crise successorale au sommet du trône royal du groupement Fotetsa.


 "L'union sacrée" des chefs Supérieurs du département de la Menoua autour du jeune roi officiellement reconnu ATEMKENG NANDJOU Miguel, semble avoir disparu au profit d'une autre vision qu'on pourrait qualifier du bloc des Chefs Supérieurs<<non alignés>>.

Réunis le vendredi 16 février 2024 à Fondonera à l'occasion de leur rencontre habituelle, plusieurs sujets étaient à l'ordre du jour notamment l'affaire Fotetsa.

Les discussions à ce propos n'auraient malheureusement pas conduit comme par le passé, à un soutien total et sans faille au choix porté sur Miguel ATEMKENG et reconnu par l'administration.  


En effet, certains Chefs Supérieurs au regard de la situation, auraient remis en cause ce choix pourtant reconnu par l' administration, s'appuyant  à cet effet sur les principes de la tradition Fotetsa qui n'ont pas fonctionnés ce 02 février. Il s'agit entre autre du bélier qui n'a pas blatéré à la cours du deuil ce jour, ou encore les animaux décédés au cours de la cérémonie.  

Ce même groupe de Chefs Supérieurs se serait également désolidarisé du second <<Chef>> ATONFACK Paul Daniel II, estimant que son arrestation en nocturne n'était pas coutumière de la tradition bamileke.  

Refusant de se ranger aussi bien du côté de l'administration que celui du choix des notables, ces chefs Supérieurs proposent comme solution, une consultation générale au cours de laquelle, un troisième choix pourrait voir le jour, à condition laisssent- ils entendre, que celui ci soit au préalable un fils du défunt roi et chef d'une famille. Car pour cette nouvelle branche que l'on pourrait qualifier des Chefs Supérieurs <<non alignés>>, un chef est d'abord chef de famille avant d'être chef de village où de groupement.

N'ayant pas trouvé un terrain d'entente pour la rédaction d'un communiqué final qui ferait l'unanimité, la réunion du cercle des Chefs Supérieurs de la Menoua se serait terminée  à queue de poisson, remettant une fois  de plus l'affaire  Fotetsa au goût du jour, un an après son déclenchement.


Cyrille De Fopossi pour le journal citoyen MenouActu

.