Disparition tragique : qu'est-ce qui a tué le Dr Sanou Sobze Martin ?

  • Ajouter le 25/05/21
  • 0 Commentaire
  • 1290
  • Rédigé Par MenouActu    


  • Mis a jour 25/05/21 à 17:19

Réponse dans cet article du DSIC/UDs publier ce 25/05/21.


Paix éternelle à ton âme, MARTIN !

Alors que la communauté universitaire de Dschang n’a pas encore fini de pleurer le Doyen de la FLSH, le Pr Tsalefac Maurice, que survient dans la fatidique nuit du 23 Mai 2021 à 23h à l’hôpital général de Douala le décès du Dr. SANOU SOBZE MARTIN, vice-Doyen à la Faculté de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques en charge de la Scolarité et du Suivie des Etudiants de l’Université de Dschang. Atteint d’insuffisance respiratoire, il y’a quelques jours à l’hôpital de district de Dschang, il est transféré d’urgence à l’hôpital général de Douala sous assistance respiratoire, structure dans laquelle il est testé positif à la Covid-19. Malgré l’attention particulière du personnel médical et de sa famille, la mort a eu raison sur lui.

En effet, le Dr. Sanou Sobze Martin était Enseignant-chercheur en Faculté des Sciences de l’UDs depuis 2010, établissement dans lequel il officiera tour à tour en 2013 comme vice-coordonnateur du département des Sciences Biomédicales, puis en 2018 par la transformation de ce département en Faculté de Médecine comme vice-Doyen en charge de la Scolarité et du Suivie des Etudiants, poste qu’il occupera jusqu’à sa mort.  Il est titulaire d’un baccalauréat D obtenu au lycée de Bafang en 1991, d’un doctorat en ‘médecine et chirugie’ en 2001 à l’Université de Rome de Sapienza, le conduisant à se spécialiser en ‘santé publique et hygiène’ à l’Université de Rome Tor Vergata  en Italie, le tout couronné d’un doctorat ph.D en 2009 avec mention TRES HONORABLE dans la même Université sur le thème : «  méthodologie en médecine préventive et thérapie ». L’enseignant acharné et dévoué à la science est membre de plusieurs sociétés savantes : IRA, ATICOM, AIM, Synergie Cameroun etc. ; promoteur de plusieurs organisations : PIPAD,  PROJET MINGHA, AGAP et  radio Nkwalah. Ayant pris part à plusieurs conférences nationales et internationale tant sur le plasmodium vivax que sur le VIH/SIDA, le Dr. SANOU est auteur et coauteur de plusieurs publications scientifiques notamment 09 articles scientifiques qui traitent de la prévalence du VIH/SIDA en rapport avec la sécurité alimentaire dans les zones rurales.


Rappelons qu’en dépit de ces multiples actions, le Dr. Sanou SOBZE Martin fut un facilitateur de poigne qu’a connu le département des Sciences Biomédicales pour son essor avec la mise sur pied des masters professionnels en Santé Publique et Epidémiologie, en Pharmacie, en Biologie clinique et en Kinésithérapie au travers des accords de partenariat entre l’Université de Dschang et les Universités de Rome Tor VERGATA, de SAPIENZA et de CAMERINO. C’est un véritable défenseur de la cause des couches défavorisées qui a passé le gros de son existence à secourir les épileptiques via l’accord organisation internationale Mingha-Africa Onlus à Bafia ; les personnes vivantes avec le VIH/SIDA ; la sécurité alimentaire des enfants de moins de 5 ans en zone rurale et des personnes handicapés. Le monde académique en général et les spécialistes de la santé publique en particulier perdent ainsi un brillant expert en prévention des maladies infectieuses et des thérapies. La Faculté de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques porte le deuil de l’un de ses plus beaux fleurons. Plusieurs de ces collègues et collaborateurs gardent le souvenir d’un homme affable, calme , modéré et pondéré mais surtout rompu à la tâche dans la lutte contre les souffrances et les injustices. C’est un père qui s’en va à l’âge de 49 ans laissant derrière lui une veuve et cinq enfants dans l’émoi et la consternation. Tout compte fait et conformément aux usages médicaux en vigueur qui donnent 48heures aux familles pour retirer de la morgue les corps testés positifs à la Covid-19, le Dr. Sanou SOBZE Martin se reposera ce mardi 25 Mai 2021 aux cotés de ces ancêtres dans son village natal à TOULA NDZONG par FOTO-Dschang après une levée de corps à l’hôpital de district de Dschang. Les hommages académiques quant à eux seront  organisés ultérieurement.


Au demeurant, face à cette nouvelle vague d’attaque à la Covid-19, le Recteur, le Prof. Roger Tsafack Nanfosso au-delà du testing massif, de la prise en charge et de la vaccination contre la Covid-19 a mis en place un  nouveau dispositif de désinfection sur tous les grands pôles d’activité au sein des campus que compte notre institution afin de réduire au maximum le nombre de victimes

Dschang, SIC/UDs-25/05/21.


L'information en continue sur www.menouactu.com/www.menouactuweb.com

Quelques images de son inhumation




.