Forum international. CNC-RIARC : L'urgence de réguler les contenus des réseaux sociaux.

  • Ajouter le 09/11/23
  • 0 Commentaire
  • 793
  • Rédigé Par MenouActu    


  • Mis a jour 09/11/23 à 18:45

C'est le plaidoyer ce mercredi 08 Octobre 2023 à l'hôtel Hilton de Yaoundé, de la Présidente de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) à l'endroit des responsables des plateformes numériques à l'occasion du forum international sous le


thème << La problématique de la régulation des réseaux sociaux : les modalités d'une collaboration entre les régulateurs africains des médias et les plateformes numériques >>.

La digitalisation continuelle du continent africain et la croissance de la consommation des contenus digitaux,  imposent une certaine régulation des contenus proposés par les plateformes au public.  Et cette régulation, loin d'être une question des États seuls, interpelle l'ensemble des structures étatiques nationales et continentales chargées de contrôler et de réguler l'impact des réseaux sociaux sur le vécu des populations africaines.


Au cours de ce forum  international, les différents intervenants ont rappelé l'importance et le rôle central des réseaux sociaux et des plateformes numériques,  dans un monde de plus en plus connecté tout en relevant les dangers d'une exposition non contrôlée de la société africaine et plus particulièrement des jeunes aux contenus numériques.


<< Les réseaux sociaux sont aujourd'hui une réalité qu'on ne peut plus contourner... À travers cet espace virtuel tous les hommes peuvent communiquer...Par essence,  les réseaux sociaux sont une bonne chose....mais il ya comme une dénaturation de la vocation première des réseaux sociaux qui sont devenus un espace où l'on constate des déviances, des dérapages énormes...et ceci constitue un danger>> a relevé le Ministre de la Communication René Emmanuel Sadi, représentant du Premier Ministre pour la circonstance.

Ce dernier a par ailleurs  félicité la tenue de cette rencontre à l'initiative du CNC et du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication  ( RIARC).


Poursuivant dans la même logique, Mme Latifa AKHERBACH, présidente de la HACA  souligne la nécessité de faire reposer << la régulation sur le droit des citoyens et l'intérêt général de nos sociétés>>.


<< Notre objectif à travers ce dialogue,  mais à travers l'action collective, c'est pour que l'environnement médiatique dans lequel évoluent les citoyens africains soit un environment qui leur permet d'accéder à ces opportunités en terme d'expression, de créativité, d'invocation mais aussi les préserve de ce qu'on appelle les désordres informationnels et les risques numériques comme la désinformation, la pornographie, l'atteinte à la dignité humaine, les discours de haine>>, a lancé Latifa Akharbach.


Réguler les contenus des réseaux sociaux et les contenus numériques se présentent pour le Cameroun comme une  urgente nécessité pour Joe Chebongkeng Kalabubsu, Président du Conseil National de la Communication du Cameroun. Suivant les propos de ses prédécesseurs, le journaliste a souligné l'importance de ces travaux qui ont débouché sur des propositions, notamment la mise sur pied des points focaux de discussion avec les plates-formes numériques dans chaque pays.


Cyrille De Fopossi au Hilton Hôtel de Yaounde  pour le journal citoyen MenouActu

.